Contenu

A l’Ecole municipale des sports

Après les vacances de la Toussaint, l’ouverture d’une Ecole municipale des sports démultipliera l’offre éducative et sportive en direction des 6-11 ans.

Ala sortie de la classe, les enfants ont le choix : rentrer chez eux, aller au centre de loisirs ou en maison de l’enfance, participer aux activités périscolaires, rejoindre le conservatoire ou rallier une association sportive ou culturelle.

Après les vacances de la Toussaint arrivera un intervenant inédit. L’Ecole municipale des sports (EMS) proposera aux jeunes âgés de 6 à 11 ans de découvrir leurs premières activités physiques et sportives ou de s’initier à de nouvelles.

Eveil, initiation et découverte

De 15 h 45 à 17 h 30, le lundi, jeudi et vendredi, onze encadrants sportifs et diplômés accueilleront les jeunes lors d’ateliers dans les équipements de la Ville.
«  L’EMS est basée sur le volontariat. Nous donnons une possibilité supplémentaire de faire du sport, avec des activités animées par un esprit d’éducation », précise Francisco Correas, le directeur du service municipal des Sports.
A chaque trimestre, entre deux périodes de vacances, un cycle de 7 ou 8 séances. Au programme, des sports collectifs (football, hand, basket, etc.), individuels (jeux de raquettes, athlétisme, judo, etc.), des activités nautiques (natation, jeux aquatiques, etc.), de l’éveil moteur (jeux traditionnels, motricité, etc.), des activités spécifiques (escrime, course d’orientation, etc.).

En participant aux différents cycles, les enfants pourront s’initier à ces disciplines
sans avoir à s’y engager toute l’année. Seule contrainte : l’assiduité. En effet, pour la
qualité des apprentissages, il est primordial que l’enfant suive régulièrement les séances jusqu’au bout du cycle choisi. L’EMS vise en priorité les enfants n’ayant
aucune activité sportive en dehors de l’école.
« Dans un souci d’égalité de traitement, l’approche se limite à l’éveil, à l’initiation, à la découverte et à des notions de sport santé. En aucun cas, l’école ne préparera à la compétition ». Mais le fait de la pratiquer durant plusieurs semaines devrait aider les enfants à trouver la discipline qui leur convient le mieux et, pourquoi pas, rejoindre ultérieurement un club.
Car l’EMS n’entre surtout pas en concurrence avec des associations sportives qui accueillent les enfants très jeunes. Elle s’inscrit aussi dans une complémentarité avec elles. « Les clubs doivent plutôt considérer l’avantage de voir converger vers elles, même quelques années plus tard, des enfants déjà éduqués au niveau moteur », précise le maireadjoint au Sport, Salah Chibah, qui rappelle que « la pratique du sport a toujours occupé une place déterminante à Aubervilliers.
Cette nouvelle structure s’inscrit dans le projet éducatif local de la Ville et ne peut être que bénéfique
 ».
Les dirigeants des clubs CMA Judo, Natation, Cyclisme, Gymnastique ou encore de l’Escrime l’ont bien compris et pourraient apporter leurs compétences au dispositif. L’inscription à l’EMS s’échelonne de 46 à 92€, selon le nombre de cycles, et se veut accessible à toutes les bourses.
Les activités peuvent d’ailleurs être financées via le Pass’sport-loisirs de la Caisse d’allocations familiales. Les parents n’auront pas besoin d’acheter d’équipements sportifs spécifiques. Un short ou un survêtement, un maillot et des baskets suffiront.

La capacité d’accueil est d’environ 300 jeunes par semaine. « Près de 70 % des enfants se retrouvent dans la nature après l’école, c’est dire si nous disposons d’un important vivier », affirme Francisco Correas.

Julien Geai

INSCRIPTIONS

Du lundi 26 septembre au vendredi 7 octobre
Service des Sports
31 rue Bernard et Mazoyer.

Documents obligatoires à fournir

  • fiche d’inscription
  • photo d’identité de l’enfant
  • certificat médical de non contre-indication à la pratique sportive
  • règlement de la cotisation

Renseignements au 01.43.52.22.42