Ville d'Aubervilliers
Accueil > Actualités > Les projets d’Auber
 

Gros plan sur le centre-ville

Le centre-ville élargi au Marcreux va bénéficier du Plan national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD). Courant jusqu’en 2017 et axé sur la résorption de l’habitat indigne, il s’intégrera dans un projet urbain d’ensemble dont l’objectif est de dynamiser le centre-ville. Etat des lieux...

Vrai que ce n’est pas trop voyant mais, pourtant, le PNRQAD sur Aubervilliers a bel et bien démarré depuis sa signature, le 17 décembre 2010.
Petit rappel, le programme se déploie sur 7 ans (2011-2017) avec pour enjeu de résorber l’habitat insalubre en centre-ville – élargi au Marcreux – et de participer à sa redynamisation.
Cela à réaliser plus particulièrement avant l’arrivée de la ligne 12 du métro à la mairie. « Si l’on intervenait seulement sur l’habitat indigne, en dehors de toute relation avec un projet urbain, on irait à l’échec.
Il faut au contraire inscrire ce travail d’éradication de l’habitat insalubre dans une démarche qui s’appuie sur une revalorisation globale du centre-ville
 », précise Viviane Dignoire, responsable de l’unité territoriale Habitat.

JPEG - 36.1 ko

En plus d’opérations ciblées de démolitions et de reconstructions des immeubles les plus dégradés (incluant des mesures de relogement), le PNRQAD sera donc assorti d’un volet commercial avec la requalification de la rue du Moutier ; d’un volet service public avec, au 37 rue du Port, la naissance d’un Pôle des solidarités regroupant Epicéas et la Maison des Solidarités  ; et d’un volet immobilier avec la construction d’un important programme sur l’îlot Pasteur.
Le tout s’articulant dans une vision large, à l’horizon 2030.
Vision esquissée par l’urbaniste Panerai qui s’est attaché à dessiner une proposition de centre-ville respectueuse de son passé, mais ouverte sur un avenir.

Une aide aux propriétaires

Aujourd’hui ? Une ZAC Centre-Moutier vient d’être définie.
Possiblement au programme  : une percée reliant les rues Ferragus et du Moutier.
Sur le Marcreux, une étude pré-opérationnelle est à l’oeuvre depuis septembre pour cerner précisément le périmètre des îlots qui seront concernés par les interventions sur le bâti dégradé.
A noter que, sur tout le secteur élargi du centre-ville, les propriétaires pourront bénéficier d’aides pour requalifier leurs biens.
C’est le dispositif OPAH RU qui complète le PNRQAD.

Claude Dupont
Le 5 janvier 2012

JPEG - 4.3 ko

3 questions à Evelyne Yonnet, 1re adjointe en charge de l’Habitat

Du nouveau pour le centre-ville ?
Oui, parce que c’est nécessaire. Mais l’objectif de notre projet urbain, qui se basera sur des interventions ciblées, est de faire en sorte que les populations qui vivent puissent y rester.
Avec le PNRQAD, on éradique l’habitat insalubre et on reconstruit du logement social.
La ville se transforme, mais avec ses habitants, c’est notre priorité.
Bien sûr, ces changements feront aussi venir une population nouvelle attirée par le métro. Mais nous avons la place.

Comment cela avance-t-il sur le Marcreux ?
Une étude entreprise par Urbanis vient de s’achever, cela en vue de mettre en place des RHI (résorption de l’habitat indigne) sur des îlots qui nous semblent irrécupérables.
Nous allons rencontrer les représentants de l’Etat – qui est financeur – pour se caler sur une stratégie foncière.

Le PNRQAD s’articule aussi avec la réalisation de l’OPAH RU…
Oui, l’OPAH RU est d’autant plus importante qu’elle se situe sur un périmètre qui dépasse celui du PNRQAD et englobera ainsi nombre de copropriétés qui n’étaient pas incluses dans le plan.
Pour informer les propriétaires, un lieu dédié vient d’ouvrir au 9 rue Bernard et Mazoyer.
Au printemps, nous présenterons à l’ensemble des Albertivillariens ce PNRQAD et le projet urbain global dans lequel il s’inclut.
Une information pour toute la population parce que le devenir du centre-ville concerne tout le monde.

Propos recueillis par C. D.
Le 5 janvier 2012


Partager cet article :

 
haut de page haut de pageimprimer Imprimer
Actualités
L'actualité
· Horaires d’ouverture du service des impôts des particuliers
· Mon square à la loupe
· Dépistage et informations autour de l’asthme
· Travaux au niveau du 115 rue Réchossière
· Lire et faire lire
· Paniers de saison… et solidaires
· Allier le monde de l’art et du travail
· Printemps Tonus
· Calendrier des encombrants pour 2014
· Campagne d’évaluation et d’amélioration de la qualité de l’air dans les logements
· Permanences des écrivains publics
· Appel aux dons du sang
· Un lieu d’écoute pour adolescentes
· Sport en libre-service
· Canal sport sans abonnement
· Océan atlantique, tarif pacifique
· Travaux : réalisation de l’accès pompiers de la ligne 12 « Waldeck Rousseau »
· La ferme Mazier en voie de rénovation
· Pascal Beaudet, nouveau maire d’Aubervilliers
· Les nouveaux maires-adjoints
· Au soir du second tour des municipales
· Aubermensuel
Sortir
· Giulietta Effe
· Ouverture du Jardin des fabriques
· Boxing Beats, boxing plus
· Histoires Communes, festival de contes pour tous
· Balade urbaine avec Hocine Ben
· Guinche, chansons et petite bouffe
· Autour de Firmin Gémier
· Concerts de printemps à l’Embarcadère
· Portes ouvertes tennis Paul Bert
· Aubercail : les Prémices ça le Ferrat
· Cuisines et cultures du monde
· Histoire de voisinage
Les projets d'Auber
· Le chantier Veolia a commencé
· Le campus Condorcet, premiers travaux
· Du relief sur le quartier Villette Quatre-Chemins
· L’écoquartier du Fort prépare son aménagement
· Une ouverture en centre-ville
· Booster le commerce
· Jean Moulin entre dans le XXIe siècle
· Début des travaux du métro en centre-ville
· Veolia en face du Millénaire
· Une école « verte » va pousser au Chemin Vert
· Campus Condorcet
· Contrat de développement territorial
Archives
Lettre d’information Informatique et libertés Plan du site Contacts Plan d’accès Mode d’emploi Recherche Mentions légales