Ville d'Aubervilliers
Accueil > Actualités > L’actualité
 

Feu de tout bois

L’OPH change le mode de chauffage de plus de 600 logements de son parc. En passant du gaz au bois comme combustible, le bailleur social s’inscrit dans une démarche de développement durable et d’économie.

Dès l’automne prochain, 655 logements de l’OPH changent de chauffage collectif.
A l’intérieur des appartements, rien ne bouge... La qualité de chauffe restera la même, les équipements – radiateurs, tuyauterie – aussi.
Par contre, à l’autre bout de la chaîne, dans la chaudière, la matière de combustion utilisée ne sera plus le gaz mais le bois.
Cette solution alternative de chauffage, en développement, est encore peu mise en oeuvre dans le logement social.
Le bailleur albertivillarien innove donc, et prend une mesure « écologique et économique » qui concernera quatre adresses 91 et 114 rue Tillon, 112 et 120 rue Hélène Cochennec.

CO2 en moins

Le gaz est une énergie fossile qui, en brûlant, libère une quantité additionnelle de CO2 et contribue à la pollution et à l’effet de serre.
Le bois ne fait que libérer le CO2 qu’il a absorbé pendant sa croissance. Avec la nouvelle chaufferie, 1 500 tonnes de CO2 seront dispersées en moins dans l’atmosphère chaque année.
L’équivalent de la production de mille voitures roulant chacune 15 000 km !
De plus, les cendres de bois obtenues pourront être utilisées dans l’agriculture.
Le bois utilisé – sous forme de copeaux issus de plusieurs espèces d’arbres – sera issu de l’exploitation de forêts de proximité, avec création d’emplois à la clé.

Le projet est non seulement bon pour la planète, mais aussi pour les portefeuilles.
Le prix du gaz, indexé sur celui du pétrole, est en augmentation continue.
Avec des risques significatifs quant aux fluctuations de prix et à la sécurité d’approvisionnement à venir.
Utilisant une énergie renouvelable, avec des garanties en matière de prix et d’approvisionnement, la nouvelle chaufferie devrait permettre une baisse des charges locatives de 5 à 15 %.

800 m de tuyaux

Jusqu’à présent, chacun des quatre groupes d’immeubles concernés disposait de sa propre station de chauffage au gaz.
C’est là qu’était chauffée l’eau ensuite acheminée jusqu’aux radiateurs des logements.
Désormais, pour les 655 logements, la combustion du bois se fera dans un lieu unique : la station située au 112 rue Hélène Cochennec.
Les autres stations seront reconverties en sous-stations, alimentées en eau chaude par un nouveau réseau de 800 mètres de tuyaux enterrés reliés à la chaudière à bois.

A partir de juin, quatre mois de travaux sont donc prévus pour aménager la station et un silo, créer le maillage hydraulique et ouvrir une voie d’accès depuis la rue Alfred Jarry pour la livraison du bois par camion (deux fois par semaine en moyenne).
Un investissement d’1,5 million d’euros pour l’OPH, avec des travaux confiés à Vinci Facilities (ex-Cegelec) qui connaît bien le site pour être déjà en charge des quatre chaudières à gaz.
L’objectif, une mise en service dès les prochaines périodes de froid.

Naï Asmar
Le 6 juin 2012

JPEG - 4.7 ko

3 questions à Ugo Lanternier, président de l’OPH, maire-adjoint au Logement

Quelle est la place des énergies renouvelables dans votre parc ?
Depuis plusieurs années, l’OPH étudie de manière systématique les solutions alternatives – pompes à chaleur, géothermie, énergies solaire, photovoltaïque – dans ses projets.
Ces solutions ont déjà leur place dans nos programmes neufs et de réhabilitation.
Ici, la nouveauté pour nous, c’est la mise en oeuvre sur un site habité.

Pourquoi avoir choisi ce site ?
C’est celui qui présentait les meilleures conditions de place et de sécurité pour installer la nouvelle chaudière et pour effectuer le maillage.
De plus, nous nous devions d’y remplacer des chaudières en fin de vie et nous y avions budgétisé l’investissement.

Quel est le coût global de l’opération ?
L’investissement de départ est de 1,5 million d’euros.
L’opération sera, au final, rentable pour l’Office comme pour les locataires.
En sécurisant notre approvissionnement en combustible, nous prévoyons un retour sur investissement sur 15 ans. Un pari sur l’avenir.

Propos recueillis par N. A.


Partager cet article :

 
haut de page haut de pageimprimer Imprimer
Actualités
L'actualité
· Ligne 12 en centre-ville : la RATP annonce deux ans de retard, la municipalité réagit
· Conférence publique sur le climat et l’énergie le 5 novembre
· Rendez-vous lectures et rencontres aux Mots Passants
· Le marché du centre-ville se redéploie
· Octobre Rose, mois national de mobilisation contre le cancer du sein
· Toussaint tonus
· Don du sang
· Nilda a chanté aux Oliviers
· Course contre la mucoviscidose
· Illuminé !
· Enquête de satisfaction
· Nouvelle ère au Millénaire
· Sport pour tous à Aubervilliers
· Soyez un foyer témoin pour réduire nos déchets
· Aubermensuel
Sortir
· Contenders 23 à Fraternité
· Gala thaï très relevé
· Un conte de fée très politique...
· Pas si bête(s) les animaux
· Miyazaki à l’honneur au Studio
· Sans coupure au Studio
· Stages de danse d’Afrique du nord
· Halloween vivant à Aubervilliers
· 17e édition de la Semaine de la Solidarité internationale
· Fugain et danse hip hop à l’Embarcadère
· Le genre fait-il la différence ?
Les projets d'Auber
· Enquête publique pour le Grand Paris Express
· Grand Paris des piétons
· Ligne 15 : deux stations pour Aubervilliers en 2025
· Le chantier Veolia a commencé
· En centre-ville, des aides pour rénover son logement ancien
· Le campus Condorcet, premiers travaux
· Du relief sur le quartier Villette Quatre-Chemins
· Une école « verte » va pousser au Chemin Vert
· Le métro fait son trou
Archives
Lettre d’information Informatique et libertés Plan du site Contacts Plan d’accès Mode d’emploi Recherche Mentions légales