Contenu

L’automne sera très Bel

publié le 6 septembre 2017

Comme de tradition il fut en juin dernier. Marie-José Malis présentant la saison 2017-2018 de La Commune et dressant, en préliminaire, une façon d’état des lieux, «  un moment qu’on peut se donner pour réfléchir à ce qui nous attend en général et voir par où passera le courage, la ressource des temps nouveaux », l’on attendait impatiemment les choix de la directrice du théâtre pour poser in fine que « courage » et «  ressource des temps nouveaux  » ressortissent assurément de la programmation déclinée à Aubervilliers : sur les dix-huit spectacles à l’affiche de La commune, neuf ont été produits par La Commune !

On débute par Disabled Theater

Et cela commence bien avec un spectacle de Jérôme Bel, artiste associé du théâtre, ce dernier se trouvant programmé ici par deux fois dans le cadre du Festival d’Automne 2017 qui lui consacre un Portrait (tout son répertoire sera joué dans divers lieux de la région parisienne).

Entame en octobre donc, avec Disabled Theater qui avait déjà été créé à Avignon en 2012 pour mettre en scène des danseurs/acteurs professionnels et handicapés mentaux qui n’interprètent rien d’autre qu’eux-mêmes : « Ils forment une compagnie de handicapés mentaux, ce qui tend à les cloisonner. Je les ai isolés, chacun à l’intérieur de ce groupe, et j’ai essayé de montrer leur singularité. Il y a des gentils, des méchants, comme partout. Ce qui m’a intéressé, c’est de voir en quoi l’incapacité peut être productive  », explique Jérôme Bel qui poursuit ici un travail de déconstruction des codes et de la syntaxe théâtrale, façon de faire ressortir ce qui participe de l’émotion esthétique.

On pourra voir ensuite Un spectacle en moins, du même auteur (c’est une création !) et à La Commune du 8 au 10 décembre prochain.

Quoi d’autre ? Que du bon, telle La Mission, souvenir d’une Révolution, joué par des apprentis acteurs boliviens et mis en scène par Matthias Langhoff en octobre…

La continuation des Pièces d’actualité –l’opus n° 9, À quoi croistu encore ? consiste en une « enquête » auprès des jeunes fille/femmes du 93 – et… Molière avec Marie-José Malis pour s’atteler à la mise en scène de Dom Juan !

« C’est une pièce extraordinairement audacieuse, énigmatique, qui sonde toutes les constructions qui nous fondent et qui essaie de nous ramener au moment où naît le désir. »
L’on ira donc se ressourcer au théâtre où cette belle entame se conjugue à la bonne nouvelle d’une troisième saison consécutive sans augmentation tarifaire !

Éric Guignet

TOUT LE PROGRAMME ET LES INFOS
Site Internet : lacommune-aubervilliers.fr
Tél. : 01.48.33.16.16