Contenu

Commémoration du 17 octobre 1961

publié le 17 octobre 2017 (modifié le 23 octobre 2017)

Ce mardi 17 octobre à 11 h, la municipalité appelait à un rassemblement en souvenir des victimes de la manifestation pacifique du 17 octobre 1961 pour la paix et l’indépendance de l’Algérie, sauvagement réprimée par les autorités de l’époque sur ordre du préfet Maurice Papon.
Après les discours officiels, sur la place du 17 octobre 1961, inaugurée en 2015,
la maire, Mériem Derkaoui, le consul général d’Algérie pour la Seine-Saint-Denis, Mahmoud Massali et le député européen, Patrick Le Hyaric, accompagnés d’élus, des représentants de l’association 93 au Cœur de la République fondée par Mouloud Aounit, et de plusieurs partis politiques ont déposés des gerbes au pied de la passerelle de la Fraternité.
La cérémonie s’est achevée par des lancers de fleurs dans le canal, symbolisant les victimes dont le nombre n’a jamais pu être définitivement établi.

Commémoration du 17 octobre 1961