Contenu

Circuler pour que ça roule mieux !

publié le 6 novembre 2017 (modifié le 13 novembre 2017)

Les amendes disparaissent ? Oui, mais elles font place au forfait poststationnement (FPS) !
En clair, dans le cadre de la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018, la logique de sanction pénale qui encadrait le stationnement payant disparaît. Celui-ci relève désormais de l’occupation du domaine public que l’automobiliste paiera en fonction de son utilisation.
Pour ce dernier, plus d’amende de 17 euros pour défaut ou insuffisance de paiement,
mais le choix entre deux possibilités et plusieurs tarifs : soit de s’acquitter de sa
redevance de stationnement à l’horodateur (dès le début du stationnement et pour
toute sa durée), soit de le faire plus tard, sous la forme d’un FPS dont le montant a
été fixé à 30 € sur Aubervilliers, comme dans 5 autres villes de Plaine Commune.

Favoriser la rotation des véhicules

«  L’objectif premier de la dépénalisation, c’est de favoriser la rotation des véhicules sur les places de stationnement », rappelle-t-on du côté de la municipalité et de Plaine Commune.
Pas d’intentions ni de logiques financières ici mais bien plutôt l’idée de développer des politiques locales de mobilité.
De fait, le montant de la redevance de stationnement participera à l’aménagement de voiries, à la mise en place de modes de transport alternatifs à l’utilisation individuelle de la voiture...
Concrètement, dans la rue ? Si la tarification change pour les non-résidents à Aubervilliers – 11 € les 10 heures, au-delà il faudra s’acquitter du FPS (30 €) – il a été
mis en place des abonnements pour les riverains qui devront s’inscrire dès le mois
de décembre 2017 pour une activation au 1er janvier 2018.
Dès lors, il leur suffira de
payer sur l’un des 149 horodateurs réinitialisés à ces fins. Ici, il sera possible de
payer à la journée (1,60 €), 6 jours (9,60 €), ou encore le mois complet (20 €), tout en
gardant bien à l’esprit qu’il ne sera délivré qu’un seul abonnement par foyer.
Cas particuliers, les commerçants devront également s’enregistrer pour bénéficier de
leur carte de stationnement (une par activité) et du tarif mensuel de 20 €.
Enfin, pour les professions médicales et les handicapés, le stationnement sera gratuit
sur tous les emplacements autorisés payants ou non, mais sous réserve de s’être
également enregistré auprès du service municipal Prévention et Sécurité.

Eric Guignet

ABONNEMENTS ET ENREGISTREMENTS

A partir du mois de décembre
Direction municipale de la Prévention et Sécurité
1 boulevard Anatole France
Tél. : 01.48.39.50.11
Du lundi au vendredi,
de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30