Contenu

Passe-muraille de chine !

publié le 2 janvier 2018

Google ne dit pas toute la vérité. Que l’on se prenne à taper « Chinois Aubervilliers » sur le moteur de recherche américain et les thèmes associés ressortiront indubitablement à l’actualité, à l’immédiateté, entre insécurité, cuisine, blanchiment, livraisons… une suite en trompe-l’oeil, pas trop loin finalement de cette « sidérante muraille qui ne laisse paraître que les clichés dont nous nous abreuvons : bouffe, nouvel an, dragon, commerces, objets clinquants, explique, Franck Dimech le metteur en scène des Chinois à Aubervilliers. Par cette pièce d’actualité, gageons qu’une autre représentation des Chinois soit permise, affranchie des préjugés que toute altérité
suppose, peut-être plus trouble, plus intime, plus nue et plus tragique que le vernis
ordinaire. »
Pour défaire cette muraille de stéréotypes, une pièce d’actualité donc. Soit une manière nouvelle de faire et d’aborder le théâtre initiée à La Commune pour renouer
les liens entre les populations et le théâtre. Banco pour la numéro 10 !
Les Chinois à Aubervilliers vont former un sujet et une problématique traitée en
amont par le moyen d’une enquête de fond sur les communautés chinoises d’Aubervilliers, Marseille et Belleville. Franck Dimech a ainsi entrepris un travail collégial avec les acteurs Jung-Shih Chou et Olivier Moreau, le décorateur Sylvain Faye, la flûtiste Xiaojing Mao, la plasticienne Jinjin Sun et le psycho-sociologue Ting
Chen. Ce dernier est d’ailleurs co-auteur de ce spectacle dans lequel interviennent
trois habitantes d’Aubervilliers, toutes originaires de Wenzhou.

Théâtre réalité plutôt que documentaire

« Pour réaliser cette pièce d’actualité, j’ai sollicité l’engagement d’un groupe hétéroclite : des artistes, un sociologue, des femmes chinoises dont le dernier souci est le théâtre, mais qui tous se retrouveront exposés face au monde sur une scène de
théâtre. Alors, nous essayerons de raconter les Chinois à partir du plus petit bout de
la lorgnette : des présences singulières dont les gestes agencés témoigneraient d’une
histoire et d’une réalité », indique le metteur en scène. Tout cela vient de loin, depuis
décembre 2016 s’est réalisée une ample collecte de matériaux avec l’aide de
l’équipe du Théâtre, de la Vie associative et des Relations internationales de la Ville
d’Aubervilliers… une nouvelle résidence en avril 2017 au théâtre pour des ateliers et
des répétitions, pour coller au plus près de la « vérité » ?
« Je ne cherche pas à produire du théâtre documentaire, quand bien même j’ai recours à des médiums tels que la collecte de paroles et l’enquête en immersion, des
termes très à la mode. Je suis hanté par le théâtre », assure Franck Dimech.

Eric guignet

Pièce d’Actualité N°10

Les Chinois à Aubervilliers
Du 18 au 31 janvier 2018
Mardi, mercredi et jeudi à 19 h 30,
vendredi à 20 h 30, samedi à 18 h,
dimanche à 16 h
Durée estimée à 1 h 20

Théâtre La Commune
2 rue Edouard Poisson
Tél. : 01.48.33.16.16
lacommune-aubervilliers.fr